Cette victoire à l'arrachée porte la griffe de Kylian Mbappé. Auteur d'un doublé pour ses 30e et 31e buts en sélection, le Parisien a, comme 4 jours plus tôt lors du succès 4-1 devant l'Australie, fait parler toute sa classe.

A la 61e, il a ouvert le score après un une-deux parfait avec Lucas Hernandez. A la 86e, il a surgi au second poteau pour dévier dans le but de Kasper Schmeichel un centre d'Antoine Griezmann et pour gommer en quelque sorte l'égalisation des Danois obtenue de la tête par Andreas Christensen à la 68e.

Au Stadium 974 où la Suisse jouera contre le Brésil et la Serbie, la formation de Didier Deschamps n'a sans doute pas touché au génie face à une équipe qui l'avait battue à 2 reprises cette année en Ligue des Nations. Elle aurait même pu être menée 2-1 si Jesper Lindstrom et Martin Braithwaite avaient été un brin plus tranchants devant la cage de Hugo Lloris.

Malgré tout, cette équipe de France dégage une formidable impression. Il y a Mbabbé, bien sûr, mais aussi Ousmane Dembelé, auteur sur son flanc droit d'une 1re période étincelante, Antoine Griezmann et Adrien Rabiot, qui ont tous marqué la rencontre de leur empreinte.

Le joueur de l'Atlético Madrid est impressionnant par son abattage et sa justesse technique. Quant au Juventino, il s'affirme de plus en plus comme l'un des rouages essentiels de cette équipe de France version 2022.

Les Danois, qui avaient modifié leur ligne offensive en profondeur après le 0-0 contre la Tunisie, ont pu compter sur un excellent Kasper Schmeichel pour les tenir à flots en 1re période. Ils n'ont toutefois pas assez produit offensivement pour espérer mieux. L'égalisation d'Andreas Christensen est ainsi tombée sur leur 1er tir cadré.

Les Scandinaves devront battre l'Australie pour se hisser en huitièmes de finale et espérer que la France, malgré l'absence d'enjeu pour elle, fera le job contre la Tunisie.